Acte I : Chapitre II: La mort ? Rien qu'un rhum !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Acte I : Chapitre II: La mort ? Rien qu'un rhum !

Message par Eoghan Cuidu le Ven 18 Mar - 16:38

Aeryn se réveilla dans une chambre de taverne miteuse. Les volets était fermés. La pièce était sombre mais elle arrivait à voir l'ombre d'un homme dans la pièce.
« Bien dormi ? » Sa voix était forte, dure. Elle tenta ne serait-ce que de relever la tête du lit sur lequel elle était allongé, mais un horrible mal de crâne l'en dissuada.
« Cela fait bien deux jours que tu dors à mes frais.
- Qui êtes-vous ? Qu'est-ce que je fais ici ? » Elle ne reconnut pas sa propre voix.
« Toi et tes camarades de l'Ordre Noir avez attaqué une de mes bases d’opération ainsi que plusieurs de mes hommes. Je suis Drake, tu te trouves dans une mes installation. Je t'ai trouvé à l'agonie au milieu des flammes toi et quelques gardes. Je vous ai sortis de là.
- Pourquoi ? Si c'est tes hommes que l'on a attaqués, pourquoi nous aider ?
- Je suis peut être un philanthrope ? » dit il en riant
« Mais bien sûr ! - Elle toussa - Répondez a ma question !.
- Je n'ai pas à le faire si je n'en ai pas l'envie. Mais en voyant ton visage je sens bien que tu vas me les casser jusqu’à ce que tu ais ta réponse. J'ai sauvé les gardes car ils sont de mon peuple, les Nordiques, et toi parce que tu m'as plu. J'ai sentis un potentiel magique en toi. Un potentiel que je n'ai pas vue depuis plusieurs années. »
Mais pour qui se prenait-il ? Comment ça elle lui avait plu ? Sûrement encore un de ces violeurs de rue qui ne cherche qu'à profiter de toutes les jolies filles qui passent… Elle ne se laisserait pas avoir !
« Vous délirez complètement, aucun esclave ne peut faire de la magie !
- J'ai entendu cette même connerie il y a bien longtemps. Sais-tu quand les elfes, ton peuple, étaient le seul peuple d'Andur il y avait de l'esclavage ? Les royaumes du sud étaient les seuls existant a l'époque. Les elfes esclaves étaient dépourvus de magie, ou du moins c'est ce que les dirigeants de l'époque leur faisaient croire. Mais sache jeune fille que tout le monde, sans exception a de la magie en lui ou elle. La quantité de magie qu'une personne a naturellement est des plus infimes comparé à un mage de talent, mais tous le monde possède de la magie. Toi jeune fille, tu en as plus que la moyenne, ce qui fait de toi une membre de la très limitée classe des mages dit novices.
- Comment pouvez-vous le savoir ?
- Parce-que je suis un membre de l'académie Oy'vag. » D'un geste de la main le foyer s’alluma de flamme rougeoyante. La lumière lui fit mal aux yeux, surmontant son mal de crâne, elle se releva difficilement. Elle pouvait maintenant voir à qui elle avait affaire. L'homme était dans la trentaine, son visage était consumé par une barbe hirsute aussi rouge que les flammes du foyer, ses cheveux longs et tressés en une triple queue de cheval superposés était blonds avec des reflets rouges. Son visage était tatoué de glyphes et runes qui à la lueur des flammes semblaient s'embraser. Les runes formaient deux arc de cercle qui coupaient ses yeux de haut en bas. L'un de ces derniers était caché derrière un cache-œil noir, avec à la place de l’œil un cercle de runes rougeoyantes, son œil gauche quant a lui était d'un vert émeraude profond. Avachi sur une chaise retournée, elle ne pouvait pas en voir plus de son corps mais elle pouvait voir que la masse musculaire de l'homme n'était pas des moindres. Elle poussa un soupir de soulagement, il était très étrange mais ne semblait pas être un pervers pour autant.
« Tu as fini de me jauger ? » Son regard n'avait rien d'amical mais il n'était pas non-plus agressif.
« Pourquoi ai-je dormi si longtemps, mon maître va me tuer !
- J'en doute vois-tu ton maître te croit morte dans les flammes. D'une certaine manière il a raison vu que tu es bien morte.
- Que voulez-vous dire ? Dit-elle inquiète
- Quand tu combat un non-mort il faut faire attention a la transmission. Bien que le seigneur Miir'tal ai fait en sorte que les dhampir et dhampires ne peuvent plus transmettre leur malédiction, les vampire, le peuvent eux. Connais tu la différence entre les vamp et les dhamp ?
- Non, dit elle fébrilement commençant a comprendre.
« Et bien les vampires sont crées directement par les archydaemons, les autres sont ce que les vampires ont créé. Si tu préfères les vampires sont des sangs purs. Un membres du conseil noir, tout mage qu'il soit, ne peut contrer la magie d'une création d'un archydaemon en tous cas pas de cette manière.
- Vous êtes un vampire et vous m'avez mordu c'est cela ?
- Comme je l'ai dit c'est ta magie qui ma attiré, non je ne suis pas celui qui ta transformé mais je ne suis pas non-plus un non-mort. Toute mes condoléances pour ta mort. »
Elle n'en revenait pas. Elle était morte. Morte ! Comment cela était-il possible ? Elle ne se sentait pourtant pas différente, sauf pour un léger problème de vision. Sa gorge lui faisait mal, elle se sentait déshydratée, comme si elle n'avait rien bu depuis des jours. Elle réalisa alors que l'homme avait dit que son maître la pensait morte, elle était libre de ce monstre ! Mais il fallait tout de même prévenir l'Ordre d'une manière ou d'une autre que les non-morts étaient au service de ce mage. Les prévenir qu'il était la vraie cible à abattre ! Comment faire pour lui fausser compagnie ?
« - Je vais m'en aller alors si vous ne voyez pas d’inconvénient.
- Je n'en vois aucun, sauf peut-être que tu risques de mourir brûler vive. Il fait encore jour, attends la nuit. Ah avant que j'oublie, les murs de l'auberge sont enchantés, tu peux aller partout à l’intérieur, sauf la cave on a une inondation. La tenancière est au courant de ton nouveau mode alimentaire demande lui et elle te fournira, ne t'inquiètes pas ce n'est que du sang d’animaux. Mes compagnons morts-vivants n'ont pas le droit de boire du sang humain sans mon autorisation. » Il quitta la pièce en fermant la porte derrière lui, laissant la jeune fille seule avec ses pensées. Elle voulut se mettre debout mais son bras fut retenu. Une aiguille transperçait sa peau dans l'une de ses veines, l'aiguille était reliée a un tube flexible d'un matériau qu'elle n'avait jamais vu. Le tube menait à une étrange machine qui contenait du sang. Avant de retirer l'aiguille elle chercha a comprendre le mécanisme et l'utilité de la chose. Le sang était constamment en mouvement grâce à des lames actionnées par un mécanisme alimenté par une gemme de mana bleu foncé. Le sang lui était transféré ainsi dans son bras par un système de pompe. Elle toucha la gemme, qui a son contact perdit sa couleur bleue pour virer au rouge sang. Les pompes se stoppèrent et les hélices tournèrent de moins en moins vite jusqu’à s’arrêter. Avec précaution elle retira l'aiguille de son bras, la piqûre ce referma presque instantanément. Enfin debout, la jeune fille marchât jusqu'aux feu pour ce réchauffer. Elle resta pensive devant les flammes. Comment faire comprendre à son maître que même si elle était devenu comme leur ennemis elle lui était toujours d'une utilité ? A quoi pensait-t-elle ? Être utile à cette enfoiré ? Pourquoi voulait-t-elle ardemment servir ? Ce sentiment de vouloir un maître lui était étrange. Pendant sa rêverie, elle vit dans les flammes quelque chose bouger. Elle eu d'abord un mouvement de recul, mais elle finit par regarder avec plus d'attention. Dans les flammes se trouvaient un étrange serpent à pattes. La bête faisait cinquante de centimètre de long au maximum, elle était rouge sang sur le dos et dorée sur le ventre. Les griffes à ses quatre doigts le retenaient à une des bûches. L'un des doigts semblait servir de pousse. Son dos était couvert de piques sur sa colonne vertébrale, ils allaient du bout de sa queue à la base de son crâne avec un plus grand espacement au niveau des omoplates. Son crâne était orné de quatre cornes, deux se dirigeaient vers le haut, tandis que les autre tournaient sur elles-mêmes telles les cornes d'un bélier. La créatures était endormie, à chaque expiration une petite gerbe de flammes quittait sa bouche. Elle avait lu un ouvrage sur de telles créatures. Les salamandres, étaient des animaux très rares qui vivaient généralement dans les pics de feu des royaumes nordiques ou dans les entrailles de la terre chez les nains. Elles étaient de tranquilles petites bêtes qui aimaient les endroits chauds, et jouaient avec presque tout ce qui était à leur portée. La salamandre bailla et ouvrit les yeux sur elle. Sa petite tête est mignonne, trouva la jeune elfe, de toutes petites dents pointues sortaient de sa bouche qui avait l'air de sourire. Elle s’étira tel un chat puis sortit des flammes. Tout comme un chat en manque d'affection, la salamandre chercha les caresses de la jeune fille, qui les lui donna avec précaution au début mais finit par se relaxer. Elle eu comme un flash dans son esprit au contact de la bête : le mot « Ezmat ». Elle ne comprit pas d'abord, puis tout s'éclaira :
« Ezmat, c'est ton nom c'est cela ? » Ezmat, avec un petit couinement joyeux sautilla sur le parquet de la pièce. Il grimpa a son cou et s'enroula telle une écharpe. Elle sentit la salamandre se rendormir. La chaleur corporelle d'Ezmat était bienfaisante, comme un baume sur son esprit. Elle prit le temps de regarder la pièce. L'endroit était des plus confortables, elle ne put s’empêcher de fouiller. Les objets qu'elle trouva étaient des plus exotiques. Le mage avait dit que l'endroit était une auberge mais elle commença à en douter au vu de instrument de plaisir trouvé. Elle ouvrit la porte et se retrouva dans un couloir éclairé par de petites orbes lumineuses aux murs. Le couloir était long avec de nombreuses portes sur chaque côté. Au bout, un escalier en colimaçon la mena à un rez de chaussée. L'endroit était réellement une maison close. Bien que vide de clients et de filles, les meubles, les couleurs, les cousins, en bref tous y faisait penser.
« Je vois que tu t'es réveillée. » Une femme se tenait derrière sur un monticule de cousin au centre de la pièce. Sa voix était des plus sensuelles. Elle se leva, et Aeryn pût voir que son interlocutrice était d'une beauté à couper le souffle. Grande, blonde avec des reflets roux comme Drake, ses yeux était tous deux oranges et noirs. On aurait dit qu'ils étaient faits d'ambre avec un petit insecte noir en son centre. Ses lèvres rouges, étaient tout comme sa poitrine plantureuse. Dans une robe à décolleté rouge ouverte au niveau des cuisses qui épousait ses formes a la perfection, elle était magnifique.
« Tu dois avoir faim, suis moi. » Elle se dirigea en jouant des hanches vers une autre pièce, le bar.
« Alors tu le préfères chaud ou... ?
- De quoi parlez-vous ?
- Ton sang, tu le veux chaud ou non ?
- Je, je ne sais pas, je...
- Je vois, bouge pas ma belle je vais te faire un petit cocktail maison ! » Elle sortit de sous le bar une cagette de fruits rouges. La cagette semblait être gelée. Elle découpa soigneusement les fraises et les baies tout en récupérant le jus pour le mettre dans un grand verre. Elle rajouta ce qui lui semblait être de l'alcool, et finit par mettre le contenu sous un tonneau avec une tête de mort. Elle ouvrit la vanne et un liquide rouge en sortit. Le tout finit par être secoué vigoureusement. En posant le verre devant Aeryn elle rajouta une lamelle de citron sur le côté du verre.
« Alors c'est quoi ton nom ? Parce que le vieux, il ne m'a rien dit sur toi, à part de faire attention à ce que tu sois nourrie et logée le temps qu'il revienne.
- Je m'appelle Aeryn, qui est le vieux ?
- Celui qui t'a fait le comité de bienvenue chez les morts-vivants, le proprio, le boss peu importe comment. Il s'est présenté devant toi tout à l'heure. Pour moi c'est le vieux, mais les autres l'appellent Drakul ou Drake. Alors tu es une dhampires, hein ? J'en ai pas vu de nouvelles depuis que les autres du Conseil Noir ont commencé les querelles avec nous.
- Vous ? Vous êtes une vampire ?
- Selon les régions et les époques, on a donné à ceux comme moi différents noms. Je suis Lilith, première vampire de l'Archydaemon Luxure. Contrairement aux autres de mon espèce, moi, mes filles et mes fils ne buvons presque pas de sang. Plus les âmes et l'énergie vitale de nos proies. Nous faisons bien partie de la classe des vampires mais nous sommes plus des succubes. » Elle disait cela comme si de rien n'était en se préparant un verre pour elle même.
« Vous savez quel vampire m'a fait ça ?
- Lequel t'a tuée et transformée ? Pas moi en tout cas. Ce qui laisse peu d'options vu qu'il ne reste plus que trois vampires sur toute la planète. Moi, Caïn et Tepes. Tepes n'a jamais créé de dhampir. Donc en toute logique, le père du meurtre est ton créateur. Je trouve cela risqué de créer des nouveaux, leur sang est plus pur, plus proche de la bête. Mais bon, ce n'est pas moi qui va commander aux autres lignées démoniaques. C'est le boulot de Drakul.
- Il y a différentes lignées de vampires ?
- Bien entendu mon petit cœur, il y en avait une par archydaemon mais quand un vampire meurt alors toute sa lignée meurt avec lui. En somme depuis quelque jours nous ne sommes plus que trois. L'attaque de l'un de nos lieux de repos, dont tu as participé d’ailleurs, a tué trois lignées complètes de vampires.
- Je...
- Ne t'excuse pas, ce n'est pas ta faute s'ils ont été assez cons pour mourir. » Son sourire disparut.
« Dis moi, que vas-tu faire maintenant ? Ne me mens pas, je le saurai.
- Je ne sais pas.
- Qu'ai-je dit sur le mensonge ?
- Je veux prévenir le conseil de la menace qu'est Drake pour la cité. Nous pensions que vous prépariez une attaque d'envergure.
- Comme tu vas voir c'est crétin, dis leur que nous n'avons rien fait ou préparé contre eux, et ce depuis de longs mois. Si cela était vrai il y a deux jours, cela ne l'est plus aujourd'hui. L'attaque contre notre sanctuaire doit avoir des conséquences. Mais Drake ne veut pas que nous nous vengions. Il pense encore que le Conseil peut être raisonné. Il va donc aller en personne leur parler. Tu le croiseras peut être là-bas.
- Pourquoi suivez-vous les ordres d'un non-vampire ? A vous tous vous pourriez bien le tuer et aller vous venger ensuite. » Le rire cristallin de Lilith se fit entendre dans tous le bâtiment. On aurait dit l'un de ces sons que produit un verre qui chante.
« Attaquer le Seigneur des Ténèbres ? Quelle étrange idée ! Même si nous pouvons lui faire face, il tuerait sûrement les deux autres vampires, et moi dans l'affaire. Tuant en une heure toute notre race. Bien sûr nous pouvons le tuer, mais le prix est trop grand. Même sans cela il est le seul à nous protéger. Nous vampires mais aussi tous les autres races de obscures. Sa mort serait le plus grand drame pour toutes les créatures des ombres.
-Le Seigneur Des Ténèbres ? Cela et le titre des membres du Conseil ! » La succube rit de plus belle puis en se reprenant, elle fait un signe de tête vers la porte.
« Va vite à ton précieux Conseil avant que le destructeur arrive ou ce sera un bain de sang.
- Vous avez dit qu'il allait parlementer !
- Ton conseil ne parlemente pas avec les fous comme lui, il les tue. Si Drake se sent agressé, il n'y aura pas de survivant. »
Aeryn prit peur pour son ami Gil encore là-bas et partit en courant. Heureusement pour elle la nuit était tombée. La nuit ? Non, c'était un ouragan titanesque qui survolait la ville. Les rues étaient vides, les habitants se protégeaient autant qu'ils le pouvaient. En une dizaine de minutes elle arriva devant les marches de la forteresse. Elle n'était même pas essoufflée, ses capacités physiques s'étaient vues augmentées exponentiellement. Sans faire attention à l'apprenti et au magistrat qui la regardaient, elle courut vers les appartements de son maître. Devant les portes se tenait son ami, en habit de première apprenti. L'habit de premier apprenti, celui-là même qu'elle portait par dessus les brûlures et les déchirures, était bleu foncé, comme si la tenue était faite de mana pure. Les manches était bordée de tissus doré avec des bordures arcaniques. Le vêtement avait était brodé des armoiries de la famille de l’apprenti dans le dos. Une épée pendait à sa ceinture, celle de Hatt. Le visage de son ami ce chargeât de haine et de colère a sa vue.
« Toi ! » Il dégaina. Il s’avança vers elle et la poussa en arrière. Malgré ses nouvelles capacités, Aeryn fût surprise et se retrouva à terre, la pointe de l'épée de son ami éfleurant sa gorge.
« C'est à cause de toi qu'il est mort ! C'EST TOI QUI L'AS TUE !
- Mais de quoi tu parles bordel ?! 
- Il est mort dans cette foutu maison parce que tu l'avais choisi ! » Pris dans sa colère, il s'apprêta à planter l'épée là où il l'avait pointée. D'un mouvement vif imperceptible par un œil humain, Aeryn s'écarta avant de se faire égorger, et se retrouva juste derrière lui, impressionnée par le fait d'avoir acquéri une telle vitesse. Restant hébété pendant deux secondes, Hatt se retourna et enchaîna brusquement avec un coup d'estoc, qu'elle esquiva avec une facilité étonnante. Aeryn attrapa la garde de son ami le serrant aussi fort qu'elle pouvait et lui brisa le poignet. Il lâcha l'épée qui tomba à terre dans un bruit de tintement rendu par l'écho du long couloir, accompagné d'un hurlement de douleur.
« Mais tu es malade ! Qu'est-ce qui t'a pris de faire ça ! Aaaaah...
-Calme toi ! Ce n'est pas de ma faute si il est mort ! Et c'est toi qui m'a agressée en premier...
- C'était pas une raison pour me péter le poignet connasse !
- Et à qui revient la faute si ce n'est la tienne ? » La voix du maître résonnant fort grâce au arche du couloir. Il portait une tunique simple, avec un pantalon en lin sans chausse.
« Qui t'as tué ? » Elle se mit d'instinct à genoux sans comprendre pourquoi.
« Je ne sais pas Maître. Un mage du nom de Drakul ma secourue, il commande les non-morts mon Seigneur !
- Tu as bien dis Drakul ? » La peur vint un instant se poser sur le visage du mage noir mais disparut aussitôt.
« Est-ce-qu'un dragon était avec lui ? Ou des corbeaux ? Ou des loups ? Quelconque animaux ?
- Avec lui non, mais il y avait une salamandre dans le bâtiment où nous nous trouvions.
- Peux-tu resituer ce bâtiment sur une carte ?
- Oui je le peux. » Le Seigneur Kilisiel sourit comme un enfant à qui on avait offert un nouveau jouet.
« Gil, réunis le Conseil ! Dis-leur que le Grim est revenu ! »

Eoghan Cuidu

Messages : 12
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 20
Localisation : France/Andur/Lorient/Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum