Acte I : Chapitre III : Seigneur des Ténèbres !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Acte I : Chapitre III : Seigneur des Ténèbres !

Message par Eoghan Cuidu le Ven 18 Mar - 16:41

Dans la salle du Conseil tous les sièges étaient occupé sauf ceux du Septième Seigneur et de son premier apprenti. Tous les Seigneurs étaient présents avec leurs apprentis, tous en armure de combat et armés de leurs artefacts de pouvoir. Aeryn était en arrière de la salle pendant que les conseillers parlementaient sur Drakul tout en lui donnant un autre nom. Ils le nommaient le Grim.
« Nous ne savons même pas si ce qu'a dit cette fille est vrai.
- Pourquoi mentirait-elle ?
- Elle n'a jamais dit que c'était lui, c'est vous Kilisiel qui le suggérez !
- Elle a fait une description qui lui ressemble au plus haut point ! Nul mortel ne ressemble au Grim !
- Silence ! » La voix de la présidente du Conseil était différente, comme si de la peur en ressortait. Ses mains tremblaient quand elle tendit le doigt vers Aeryn.
« Tu es sûre que les créatures que tu as vu lui obéissaient ?
- Non, mais j'avais l'impression que la vampire nommé Lilith lui était soumise. Elle a dit qu'il venait ici, mais cela fait déjà des heures.
- Au moins nous savons où ils sont, grâce a toi. Dommage que tu sois devenue comme eux ! On va devoir Se débarrasser de toi d'une manière ou d'une autre.
- Quoi ?!
- Nous n'allons pas te tuer directement, mais vu que nous allons tuer les trois premiers vampires toutes leurs lignées vont mourir dans l'heure qui suivra leur mort. Donc tu vas mourir.
- Il doit bien exister en moyen de me faire redevenir ce que j'étais ?
- Il existe bien un moyen. Mais depuis que l'empire est tombé il y a cent ans, seul les mages de Oy'vag ont réussi à ramener quelqu'un de la non-mort. Mais jamais il ne parlerait à quelqu'un de notre Ordre. Les autres moyens sont aussi inaccessibles, il faudrait l'aide d'un Archange, voir même d'un dieu. Et comme tu le sais, les anges ne nous aiment pas et les dieux... ne sont même plus présents en Andur depuis dix mille ans, à croire qu'ils n’ont jamais existé » Des éclairs de pouvoir bleu parcouraient sa main, qu'elle leva au dessus d'Aeryn.
« Tu mérites une mort rapide pour ton aide. » Au moment même où elle allait tuer la jeune fille, les doubles portes de la salle volèrent en éclat. La fumée qui se dégageait de l'explosion était étrange, statique et fluide à la fois. La lumière des foyers disparut dans un souffle, ne laissant pour éclairage que les quelques éclairs à l’extérieur et les torches à l'entrée. La lumière des torches donnait un éclat rouge à la fumée. Dans le nuage, se discernait un œil rougeoyant, puis trois paires d'yeux oranges. Les formes sortirent de la fumée. Le Grim était là, en tête du cortège, suivi de Lilith et de deux autres vampires. Les vampires étaient en armures impériales anciennes de plusieurs siècles. Le mage, lui, était en robe en velours de coton possédant une très belle surface mate avec un liseré rouge en bas et au niveau des manches. Elle se fermait avec quatre boutons et deux chaînettes dorées. La forme grande et ample de la robe lui permettait d'avoir une chemise rouge en dessous. Son pantalon était noir, tout comme ses bottes, sa ceinture était volumineuse, avec un socle de métal au centre avec des armoiries qui lui étaient inconnues, ainsi que des parchemins pendants.
« Bien le bonjour jeune gens ! » dit-il. Un éclair illumina la salle, faisant apparaître ce que cachait la fumée. Aeryn aurait juré avoir vu une paire d'ailes dans son dos, mais ce n'était qu'un effet de la fumée, enfin l'espérait-elle. L’œil unique de l'homme -s'il pouvait être nommé ainsi- était redevenu vert émeraude. D'un pas lent mais constant, il marcha à travers la salle pour aller s’asseoir sur le trône du Septième Seigneur. Ezmat sortit alors de sa cachette : il était toujours dans le repli de son col, là où personne ne pouvait le voir. Elle l'avait complètement oublié. Tout se fit dans le silence des vivants et des morts. La salamandre faisait sortir deux ailes de son dos et crachait des flammes devant elle. Elle voleta jusqu'à son maître. S'enroulant autour de son cou, elle cracha un nouveau jet de flammes.
« Ezmot et moi-même sommes des plus attristés de devoir nous tenir devant vous aujourd'hui. Mais vous connaissiez les règles, je suppose donc que vous saviez que je finirais par venir. Et pour ceux qui les ont oubliées, je vais faire un rappel. Il y a quatre mille ans quand j'ai créé les deux ordres, celui de la Lumière et celui des Ténèbres, ils avaient pour mission de protéger et servir les créatures. Les ordres en ont fait la promesse en langage du Pouvoir. Ils ont promis de toujours protéger les créatures de l’Obscurité et de la Lumière. Et pour que cette promesse soit tenue, je fus désigné comme le Grand Gardien des deux ordres. Devant m’assurer que nul ne pouvait impunément aller contre cette promesse, j'ai donc reçu le droit de tuer tous ceux et celles qui briseraient le serment donné. » Il marqua une pause pour reprendre son souffle.
« Il y a trente ans, vous avez brisé ce serment en vous attaquant aux vampires. Depuis, une guerre a divisé les peuples des ombres. Je pouvais tolérer une petite querelle entre vous, car ce n'était pas la première et je me serais chargé de vous plus tard quand j'aurais libéré mon agenda. Mais vous avez fait plus que cela, n'est-ce-pas ? » Son œil brilla de nouveau d'un éclat rougeoyant et pendant une fraction de seconde Aeryn crut voir une toute autre personne en face d'elle. Dans sa vision elle crut voir une bête venue tout droit des profondeurs des abysses, grande, musclée, les cheveux noirs et libres, le corps entièrement rouge avec les veines qui ressortaient de la couleur du mana le plus pur et le plus rare, et des cornes sur sa tête, les mêmes que celle de la salamandre volante, et des flammes tout autour du corps. Oui, le corps était nimbé de flammes. On aurait dit l'une des statues des anciens Dieux. Mais la vision ne dura qu'un instant.
« Vous avez mené une race entière au bord de l’extinction. Non pas une, mais deux fois ! Car oui, on parle du problème des vampires mais qui parle des lycanthropes ? Il ne reste plus qu'une demi-douzaine d'alphas. » Il applaudit dans le vide cinq fois, avec à chaque fois un nouveau coup de tonnerre.
« Vous avez plus que mérité votre destruction. Mais je peux me montrer magnanime.
- Que voulez-vous ? » La présidente avait arrêté de trembler, mais pas sa voix.
« Je veux la novice, elle me fascine.
-NON » Gil se leva.
« Elle a tué mon frère, elle doit mourir ! » Tous le monde dans l’assistance le regardait. Le Grim se leva lentement. Il fit quelques pas dans la direction de l'apprenti puis demanda :
« Qui se rappelle la dernière fois que je suis intervenu dans les affaires des mortels et peut le dire à ce crétin ? » Ses yeux ne quittaient pas Gil.
« Il y a cent ans. Quand vous avez détruit l'empire Nord.
- Bien. J'ai détruit cet empire, mon empire, car il a enfreint les lois. Mes lois ! » Il leva la main vers Aeryn puis vers Gil.
« As-tu tué le frère de cette homme de ta main propre ? Ne répond pas, j’étais présent. Je sais que tu as même essayé de le sauver. » Il se tourna vers Gil.
« Ton frère a bien été gravement blessé lors de VOTRE attaque sur MES locaux. Mais comme j'ai sorti Aeryn et les gardes impériaux des flammes, je l'ai aussi empêché de brûler vif. » Il battit les deux mains en l'air comme lors d'une prière.
« Tu vois donc que ta haine est mal placée ? Elle n'a pas tué ton frère, et je l'ai sauvé, il est dans une de mes installations sur une autre île de l'archipel. Il est, à ma connaissance, encore en chirurgie mais il a ses chances. »
Aeryn et Gil soupirèrent en même temps de soulagement :
«  Il est en vie ?
- Chirurgie ?
- Autres installations ?
- Oui, oui et oui. Bordel vous en avez des questions ! » Il retourna sur son trône.
« Alors petite, cela te dit ? Que je fasse de toi mon apprentie ? Cela ne s'est pas fait depuis Kilisiel, et ce dernier n'a même pas fini son apprentissage quand il m'a quitté pour cette place au Conseil. » Les regards dans la salle allaient du Seigneur Kilisiel vers Aeryn. Alors comme ça c'était lui qui avait fait du Seigneur de la Colère un mage si puissant ? Peut être que … Mais il n'était pas une créature mortelle, et selon les dires du Conseil, il était un véritable monstre. D'un autre coté, il lui avait sauvé la vie plus d'une fois. Oui, cela lui paraissait être une bonne idée, mais elle devait y mettre ses conditions.
« J'accepte mais sous conditions !
- Fort bien ! J'aime les contrats et autres pactes ! Dis moi tes termes et je te dirais les miens !
- Je ne suis plus une esclave, j'ai mes propre quartiers, une salaire fixe par mois supérieur à celui d'un apprenti de base.
- J'accepte ces termes. En échange, je veux que tu me serves, que tu me protèges, que t'opposes à moi si tu me penses trop dur, que tu juges mes actions, et tu me devras obéissance. Et PAR DESSUS TOUT, tu t’occuperas de mon dragon Ezmot !
Il se tourna vers Ezmot et se mit à lui frotter la tête.
« N'est-ce pas mon Momot ? Oui c'est ça, tu es bien le fifils à ton papa hein ! Oh t'es un gentil Momot ! »
Il se pencha vers la salamandre et ils s'éfleurèrent nez à nez. Toute l'assistance les fixaient de manière incrédule.
« Oui, c'est ça ! On est inséparables, hein mon Momot ! »
Il l'embrassa sur la tête. La salamandre releva la tête, comme si elle souriait. Elle cracha une petite flamme en poussant un petit cri joyeux. Aeryn gloussa intérieurement en imaginant Ezmot ronronner comme un chat. Puis, elle se souvint brusquement de quelque chose.
« Attendez ! Il ma dit s'appelait Ezmat… »
Le Grim reposa le regard sur elle, l'air vexé d'avoir été fortement dérangé. Il fronça les sourcils.
« Il t'as parlé ? Étonnant ! Non, il prononce toujours son nom bizarrement quand il redevient bébé. Cela lui passera. Alors ?
- J'accepte.
- Bien ! Dernière formalité, tu vas devoir signer ce contrat ! » Il tendit une feuille de parchemin où tous les termes étaient exposés en lettres noires. Il était déjà signé par lui, une tâche de sang en forme de pouce. Un terme qu'il n'avait pas mentionné était écrit : elle ne devait jamais le trahir sous peine de conséquences graves. Après avoir vérifié que tout était en ordre, elle leva la tête et dit :
« La somme de mon salaire n'est pas mentionnée.
- Une vulgaire erreur de ma part. » D'un claquement de langue, il ordonna à l'un de ses gardes de prendre le document. L'homme, qui devait être Caïn, écrit un chiffre sur le parchemin. Cinq pièces d'argent. C'était bien plus que prévu ! Un apprenti de base ne recevait qu'une demi-pièce d'argent par semaine, un premier apprenti juste une pièce d'argent ! D'un geste elle s'ouvrit le pouce avec ses dents. La vache, cela fait mal et ce n'est pas très hygiénique, cela peut s'infecter bordel ! Ah non c'est vrai elle est morte. Elle imprima son empreinte sur le vélin et le tendit au Grim.
« Comment dois-je vous appeler maintenant ?
- Tu me nommeras Grim, c'est mon titre le plus adéquat. Maintenant, à vous, Conseil... »
avatar
Eoghan Cuidu

Messages : 12
Date d'inscription : 17/01/2016
Age : 21
Localisation : France/Andur/Lorient/Laval

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum